facebook share

RÉSIDENCE D'ARTISTES "SCULPTURES AQUAPONIQUES #1" - IL FAUT CULTIVER NOTRE JARDIN

Du 01 mars 2017 au 30 novembre 2017   |   Partager   facebook twitter
image imageimage

RÉSIDENCE D'ARTISTES
"SCULPTURES AQUAPONIQUES #1"
UNIVERSITÉ DE BORDEAUX UMR EPOC
DANS LE CADRE DU FESTIVAL FACTS "ARTS & SCIENCES"

Mars - juin 2017 et septembre - novembre 2017

équipe artistique:
NADIA RUSSELL KISSOON
TOMMY VISSENBERG
DELPHINE GOUZILLE

équipe scientifique:
JÉRÔME CACHOT
MAGALIE BAUDRIMONT



Croquis:  © Tommy Vissenberg et Delphine Gouzille
Concept: © Nadia Russell

Le projet " Sculptures Aquaponiques " s'inscrit dans un programme de recherche et d'expérimentation développé par L'Agence Créative baptisé IL FAUT CULTIVER NOTRE JARDIN. Il propose des résidences d'artistes, des productions d'œuvres et des expositions curatoriales d'artistes plasticiens qui s'emparent de l'écologie comme outil de réflexion, de création et d'action. Ce projet artistique engagé, sensible, esthétique et symbolique a pour objectif de questionner la relation de l'Homme à la nature sous le prisme de l'art contemporain. Il a une fonction sociale et politique et s'intéresse tout particulièrement aux artistes qui interrogent la nature comme bien commun ou qui utilisent les organismes vivants comme matériaux pour leurs créations afin de renouveler et nourrir notre imaginaire et notre rapport au monde. Pluridisciplinaire, il engage des artistes, des scientifiques, des maraichers, des penseurs autour de questions liées aux enjeux du développement durable. Il permet de sensibiliser à l'agriculture urbaine, à la végétalisation des villes et aux circuits courts.

" Sculptures Aquaponiques #1 " est un projet imaginé par Nadia Russell Kissoon,  en tant que commissaire-artiste en collaboration avec l'artiste plasticien Tommy Vissenberg et la designer Delphine Gouzille en 2017. En 2018, un nouveau projet sera élaboré en collaboration avec d'autres artistes.
Ce projet est né de la rencontre entre l'art contemporain et la science. Il est élaboré dans le cadre de résidences d'artistes à l'Université de Bordeaux, UMR EPOC avec les scientifiques Jérôme Cachot, enseignant-chercheur HDR d'écotoxicologie aquatique, toxicologie environnementale et réglementaire, et Magalie Baudrimont, dérectrice-adjointe UMR EPOC, pprofesseur d'Ecotoxicologie aquatique. Il est soutenu et accompagné par Marc De La Vallade, fondateur de Permaqua et créateur de systèmes aquaponiques , qui nous apporte son expertise. Il est à l'origine du démonstrateur aquaponique de la ZAUÉ (Zone d'Agriculture Urbaine Expérimentale) à Darwin.

Le projet consiste en la réalisation d'œuvres sculpturales utilisant la technologie de l'aquaponie permettant la culture de végétaux dans nos maisons. Ce projet holistique a pour objectif de créer des écosystèmes à la fois artistiques, poétiques et scientifiques, des petits paysages comestibles où les mouvements permanents de l'eau, des poissons et la croissance de plantes comestibles sont rendus visibles. Les sculptures aquaponiques sont réalisées avec des éléments recyclés et deviennent des organismes vivants autonomes. La recherche centrale de ce projet est la création d'un écosystème permettant l'étude de la relation entre les organismes vivants et l'environnement. Il met en exergue le fait que la technologie autorise le développement de nouvelles façons de cœxister avec la nature.

Un système aquaponique combine l'élevage de poissons avec la culture de plantes. L'eau circule dans un circuit fermé, en mouvement permanent reliant aquarium et bacs de culture. Les déchets organiques créés par les poissons sont transformés, grâce à des bactéries, en engrais naturels qui nourrissent les plantes. Les plantes, via leurs racines, filtrent l'eau, qui est renvoyée propre dans l'aquarium des poissons.
Cette technologie est récente, elle pourrait à l'avenir devenir un point focal important pour la recherche sur l'agriculture urbaine. Les systèmes aquaponiques sont de petites tailles par rapport aux méthodes agricoles traditionnelles et nécessitent moins d'espace. Les villes sont donc le lieu idéal pour l'aquaponie et le développement de productions durables et didactiques. L'aquaponie permet de sensibiliser aux nouvelles formes de production alimentaire locale et à l'environnement.

L'aquaponie est un système économique, écologique et abordable permettant la production de nourriture locale de qualité, en ville. Il fonctionne en circuit fermé et permet d'économiser 80% d'eau. C'est une agriculture vertueuse et durable, basée sur des concepts de permaculture et d'économie circulaire. Manger sainement et localement n'est pas seulement une mode, c'est avant tout une nécessité.

Ce projet à forte dimension scientifique permet de mettre en exergue un certain nombre de questions liées à l'agriculture en ville. De quelle manière l'art peut-il contribuer à sensibiliser à l'agriculture urbaine et à la provenance de nos aliments ?  Comment, à travers art et science, pouvons-nous comprendre les mécanismes chimiques, physiques ou encore biologiques permettant le bon fonctionnement d'un système aquaponique ?

DIFFUSION: L'ÉTÉ MÉTROPOLITAIN 2017, LE WAC #1, FESTIVAL FACTS
Ce projet itinérant sera diffusé à la fois dans les galeries Tinbox mobiles de L'Agence Créatives sur des territoires pluriels de la région Nouvelle Aquitaine et dans le cadre de festivals. Cette itinérance favorise une dynamique d'échanges et de partages dans différents contextes. Il sera diffusé durant la saison " Paysage ", dans le cadre du festival l'Été Métropolitain à Bordeaux, Bassens et Le Bouscat en juillet 2017,  pour le Week-end de l'Art Contemporain de Bordeaux, du 28 septembre au 1er octobre 2017 et pour le festival FACTS Arts & Sciences en novembre 2017. En 2018 il circulera dans des structures scolaires, sociales et culturelles. Le projet sera exposé entre autre à la Ferme Perlière de Fibreux dirigée par la chercheuse Magalie Beaudrimond.

Dans un esprit pluridisciplinaire et innovant, cette exposition d'art contemporain sensibilise aux enjeux du développement durable et de la biodiversité de manière artistique et participative. Elle sera accompagnée d'actions de médiation,  d'ateliers gratuits et ouverts à tous et de rencontres visant à sensibiliser à la permaculture et à l'agriculture urbaine ainsi qu'à valoriser les circuits courts. Les ateliers auront pour but de rassembler le plus grand nombre autour de la création de systèmes hydroponiques. Pédagogique, ce projet met en exergue des questions de société liées à l'écologie. Il valorise la culture en ville et tente sous un format démonstratif de prouver qu'il est possible de faire entrer la nature dans notre quotidien.

Ce projet reçoit le soutien de FACTS, de Bordeaux Métropole, la Ville de Bordeaux et la Région Nouvelle Aquitaine.



Nadia Russell Kissoon · Recevoir la newsletter · Presse · Partenaires · Mentions légales · C.G.V.